8 juillet 2021

Victor Afonso Marques, “20 000 lieux sous les mers. L’industrie des câbles sous-marins de télécommunications en prise avec les GAFAM”, 9e Congrès de l’Association française de sociologie, réseau thématique “Sociologie économique“, table ronde “Innovation”, Lille, en ligne.

Résumé

Cette communication propose d’étudier les récentes mutations survenues dans le marché du câble sous-marin, dans lesquelles les GAFAM ont joué un rôle déterminant. Que ce soit dans la mise en concurrence des différents acteurs de la pose, dans la remise en question des modèles de maintenance ou encore dans le processus de recherche et de conception des câbles, les acteurs de ce marché de « niche » ont vu leurs modes d’anticipations du futur profondément transformés. La crise sanitaire a eu de plus pour effet de renforcer cette dynamique de changement, le recours au numérique ayant été fortement mobilisé que ce soit, entre autres, pour le travail à distance ou pour le commerce électronique. Comprendre l’accélération des plateformes numériques et la montée en puissance de ces acteurs du numérique étasuniens ne peut selon nous se faire sans une analyse des tensions économiques et des transformations qui ont cours au sein des marchés liés aux infrastructures.

16 décembre 2020

Victor Afonso Marques, “La ‘souveraineté numérique’ : analyse d’une controverse”, Journée d’études doctorales du CEE ‘Gouverner le capitalisme’, Panel 3 – Régulations, secteurs et politique de l’économie réelle, CEE, Sciences Po, Paris (visioconférence)

Résumé

Cette communication proposait d’étudier la controverse récente concernant la souveraineté numérique en France. Cette controverse se déploie dans l’espace public depuis le milieu de l’année 2020, dans le contexte de la crise sanitaire du COVID-19. Le confinement généralisé mis en place par le gouvernement à partir du 16 mars jusqu’au 11 mai a entraîné une hausse du travail à distance et un recours massif aux outils numériques de communication. Pour gérer l’infrastructure nécessaire à ce trafic de données, les entreprises américaines, notamment les GAFAM 1 , ont pris une place très importante dans l’économie française. Or, de nombreux acteurs français du numérique ont critiqué
de manière très vive la politique publique dans ce domaine, au nom de la « souveraineté numérique ».

23 mars 2021, Université de Bordeaux

Journée d’échanges Predict Op. Bilan des travaux réalisés pendant la période de la crise sanitaire (à partir de mars 2020). Présentation des nouveaux membres du projet. Modification du périmètre de la recherche.

9 juillet 2021

Antoine Milot et Alina Surubaru, “Faire face à l’avenir. Le cas du projet SCAF“, 9e Congrès de l’Association française de sociologie, réseau thématique “Sociologie militaire”, Lille, conférence en ligne.

Résumé

En tant qu’objet de recherche en sciences sociales, le Système de combat du futur (SCAF) suscite des interrogations quant au processus de prise de décision, mais aussi par rapport aux relations marchandes qui rendent possible le développement d’un ensemble d’équipements de guerre aussi complexe. Le SCAF pose aussi des questions quant à la capacité des militaires à intervenir dans ces processus et plus exactement, quant à leur capacité à définir ce qu’il est en jeu dans la guerre du futur. Dans cette communication, nous montrerons la place du “besoin opérationnel” dans l’élaboration de ce projet technologique très stratégique pour l’Armée de l’Air et de l’Espace, puis expliquerons l’évolution récente du débat militaire concernant l’usage de l’IA par le SCAF.

Alina Surubaru @ANR Predict-Op

Alina SURUBARU dirige le programme Predict-Op. Elle est enseignante-chercheure en sociologie à l’Université de Bordeaux et membre du Centre Émile Durkheim (où elle co-anime depuis 2015 l’atelier “Règles, normes, pratiques économiques”). Depuis 2019, elle co-dirige avec Antoine Roger (Sciences Po Bordeaux) le parcours “Sociologie et science politiques comparatives” du master des sciences sociales de l’Université de Bordeaux.

Travaux de recherche

Ses travaux s’inscrivent dans le champ de la sociologie économique et de la sociologie des organisations. Intéressée par les dynamiques contractuelles des relations marchandes, elle a mené entre 2004 et 2014 des recherches approfondies dans le secteur du textile-habillement en Roumanie, puis dans le secteur nucléaire. Depuis son recrutement à l’Université de Bordeaux en 2014, elle étudie les reconfigurations des relations contractuelles dans le milieu de l’aéronautique militaire.

Parcours professionnel

Après des études en sciences politique (Paris 1 Sorbonne) et sociologie (ENS Cachan), elle a soutenu en 2009 son doctorat en sciences sociales à l’ENS Cachan. Elle a enseigné ensuite dans de nombreuses institutions publiques et privées en France (Université de Versailles St Quentin, Université de Lille, École des dirigeants et créateurs d’entreprise, NEOMA Business School Reims, École des Mines de Nantes).

Sélection publications

Ouvrage

“La fragilité des liens marchands. Sociologie de la sous-traitance internationale”, Paris, Pétra, 2014

Articles

Dismantling Managerial Values: When Law’s Ambiguity Meets Organizational Complexity. Studies in Law Politics and Society, Jai Press Inc., 2019, 81, pp. 129-150.

« Les producteurs roumains de l’habillement à la recherche de clients : une analyse sociologique des rencontres d’affaires »Sociologie du travail, Vol. 54, n° 4, 2012, pp. 457-474.

(avec Guiheux Gilles), « Entrepreneurs des transitions », Pierre-Marie Chauvin éd., Dictionnaire sociologique de l’entrepreneuriat. Presses de Sciences Po, 2014, pp. 216-227.

LinkedIn : Alina Surubaru

Predict OP

L’objectif principal de ce carnet de recherche est la diffusion des travaux réalisés dans le cadre du programme de recherche ANR JCJC Predict OP (2019-2023).
Predict Op étudie dans une perspective de sociologie économique l’émergence de marchés de données numériques dans le domaine militaire. Cela concerne à la fois la maintenance prédictive des équipements, le ” soldat du futur ” et la construction d’une infrastructure capable de supporter la transmission de données massives (data centers, etc.). Les lecteurs et les lectrices potentiellement intéressé·e·s par notre travail sont des spécialistes du domaine de la défense, mais aussi des citoyens et des citoyennes concerné·e·s par l’évolution du monde de l’armement.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search